Dressage chiot : comment s’y prendre pour dresser votre chiot ?

Si vous êtes le récent heureux propriétaire d’un chiot tout mignon, alors vous devez être enchanté à l’idée de lui apprendre plein de tours ! Si au contraire, vous appréhendez plutôt le dressage, sachez que vous ne devriez pas ! Un chiot aussi petit est très impressionnable et il agit comme une véritable éponge qui absorbera toutes les nouvelles choses que vous lui apprenez.

Curieux de nature, un chien l’est encore plus lorsqu’il est jeune, c’est pourquoi grâce à nos conseils et un peu de savoir faire, dresser votre chiot sera un jeu d’enfant !

Comment dresser son chiot ?

La première étape dans tout dressage, est d‘habituer tout d’abord votre chiot à reconnaître son nom et à réagir lorsqu’on l’appelle.

Par la suite, il existe plusieurs techniques qui peuvent vous aider à dresser votre chiot. Ces techniques s’adressent à de simples propriétaires de chien et non à des professionnels, ce qui signifie que même si vous n’avez aucune expérience, vous pouvez tout à fait y arriver grâce à ces techniques :

  • Le conditionnement classique : qui consiste à lui répéter un ordre et le récompenser quand il le fait.
  • Le conditionnement opérant : qui consiste à associer un clic à la récompense afin de lui apprendre que oui, s’il fait le geste il aura une récompense, mais qu’il faut qu’il fasse le geste juste après qu’on le lui demande.
  • La technique du modèle/rival : elle consiste à stimuler le sens de mimétisme du chiot en mettant face à lui une figure qu’il peut observer et imiter (cela peut être un humain ou un chien).
  • La punition positive : gronder le chien, ou même provoquer en lui un peu de douleur ou de peur peut être une bonne méthode d’apprentissage.
  • La punition négative : lui retirer une récompense en revanche, est une méthode de punition négative qui au lieu de renforcer l’apprentissage va simplement frustrer le chiot.

Quant à choisir quelle méthode adopter, les professionnels nous apprennent que les méthodes positives permettent un apprentissage plus rapide, et un oubli très lent.

Comment éviter les mauvais comportements ?

Comme nous vous l’expliquions, un chiot est extrêmement influençable à son âge, et il absorbe tout ce qu’il voit : bon ou mauvais.

Si cela peut vous profiter pour lui apprendre des tours, cela peut également être un problème dans le cas où il prendrait certaines fâcheuses habitudes qui risquent de poser problème à l’avenir.

Si vous vous montrez patient, vous pourrez lui apprendre les bonnes choses à faire une bonne fois pour toutes. Le tout est de leur proposer une alternative à leur « mauvais  » comportement au lieu de simplement les réprimander.