Rupture conventionnelle chômage : c’est quoi exactement ?

La rupture conventionnelle représente la décision qu’un salarié entreprend pour mettre un terme à son contrat indéterminé, qui sera négociée à l’amiable entre l’employé et son employeur. Ce contrat permet au salarié d’obtenir le droit aux allocations de chômage, mais pour cela l‘assurance chômage requière des conditions, une des plus importantes est d’avoir travaillé un minimum d’heures, durant les dernières années (deux à trois ans). Pour les plus de 53 ans, c’est la même condition, seulement ce sera pendant les trente six derniers mois. Les moins de 53 ans doivent au moins avoir travaillé six cent dix heures? pendant les vingt huit derniers mois ou bien quatre vingt huit jours.

Quels sont les montants de l’allocation chômage ?

  • Montant de l’allocation chômage : c’est pour établir un montant brut qui concerne l’allocation chômage. Pour cela, il faut réaliser le calcul du SRJ qui est le salaire journalier de référence. C’est la somme des rémunérations brutes qui sont les primes et les salaires sur la période de référence, au cours des douze derniers moi. L’ensemble est divisé par le nombre de jours où il y a une rémunération.
  • Temps partiel et allocation chômage : dans ce cas, il en va de l’application d’un coefficient sur la partie fixe de l’allocation.
  • Droits à l’allocation chômage : l’homologation est primordiale, la rupture conventionnelle ouvre les droits à l’allocation chômage. Il faut être inscrit à Pole Emploi, afin de bénéficier d’un montant égal suite à un licenciement pour l’allocation chômage, mais aussi être dans une recherche active.
  • Exemple : voici un exemple pour toucher une indemnité après une rupture conventionnelle. Une personne ayant travaillé à plein temps dans une entreprise, avec un salaire de 2000 euros, et une prime à la fin de l’année de 900 euros.

À partir de combien de temps pouvez-vous toucher l’allocation chômage ?

Le versement n’est pas immédiat, c’est pour cela qu’il y a un délai en ce qui concerne Pole Emploi. Le délai est de 7 jours et il est légal. Après cela, vous toucherez votre allocation chômage. Si votre indemnité est plus élevée, le délai de votre allocation sera donc plus long, on appelle cela des indemnités supra-légales. De nos jours, le différé qui est lié aux indemnités a été plafonné à soixante quinze jours et d’ailleurs, beaucoup de personnes se demandent de quelle manière on calcule ce délai supplémentaire. Pour répondre à cela, tout est dans la division, après avoir déterminé le montant il suffit de le diviser par quatre vingt dix, afin de trouver le nombre de jours, avant d’obtenir les indemnités de chômage.