Logiciel caisse : comment ça marche ?

Ces dernières années, les fraudes à la TVA en France ont pris des proportions jusqu’alors inégalées, avec près de quatorze milliards d’euros ayant été détournés par les commerçant et autres professionnels évoluant sous la réglementation des commerces en France.

Ainsi, il est à noter que parmi ces quatorze milliards, près de 3 milliards ont été détournés à l’aide de logiciels frauduleux installés sur les caisses enregistreuses. Grâce à ce système ingénieux, les fraudeurs pouvaient effacer certaines de leurs recettes enregistrées en espèces, ce qui leur permettait d’augmenter leurs revenus discrètement et sans alerter l’état.

Ainsi, pour lutter contre la fraude qui sévit ouvertement sur le territoire national. L’état a adopté, il y a quelque année, des lois encadrant et régulant l’activité des caisses enregistreuses afin d’éviter l’utilisation de petits logiciels douteux.

De ce fait, et selon l’article 88, présent au niveau de la loi n°2015-1785, tout commerçant ou professionnel assujetti à la TVA, se doit d’installer, et dans les plus brefs délais, un logiciel de caisse enregistreuse, sécurisé, de confiance et certifié par l’état.

Cette loi rend, par conséquent, l’utilisation d’un tout autre système de caisse illégale. Donc cela vaut aussi pour :

  • les vieilles caisses manuelles.
  • Les caisses analogiques.
  • Les caisses utilisant des logiciels non approuvés par l’état.

Les logiciels certifiés qui existent

Il existe maintenant une liste de logiciels de caisses enregistreuses certifiés par l’état, et qui sont mis à disposition des commerçants gratuitement, afin de faciliter leur implantation et leur utilisation.

Ces logiciels sont très simples à utiliser :

  • Flexo : est l’un des logiciels les plus simples, il peut s’adapter aussi bien à la gestion de boutiques qu’à celle des restaurants. Il possède plusieurs fonctionnalités qui permettent une certaine liberté de gestion (annulation, affichages en TTC ou HT).
  • ATTEO : c’est un logiciel spécialement désigné pour le commerce de détail. Il permet, par ailleurs, d’organiser l’installation de plusieurs caisses enregistreuses pour gérer différents points de ventes. Par ce système, il offre la possibilité au gérant de surveiller l’activité de chaque caisse enregistreuse.
  • JR caisse : est un système spécialement pensé et conçu pour la restauration. C’est un système d’encaissement qui propose plusieurs fonctionnalités en rapport avec le domaine, comme la possibilité de créer des plans de salle numérique et personnalisable, de faire des encaissements multiples, ou encore de gérer les ventes à emporter ou les commandes.
  • Hiboutik : plutôt populaire et compatible avec presque la totalité des équipements possibles, il possède aussi de nombreuses fonctionnalités très utiles.

Bien gérer, c’est bien gagner

Gérer sa caisse enregistreuse est l’assurance d’un travail fluide et sans tâche. C’est pourquoi, il est primordial de former le personnel comme il se doit, en les familiarisant avec l’utilisation des différents logiciels de caisses qui existent sur le marché français.